Roman fantastique

Lili, la première femme de Vitruve

            Manuscrit primé par Arts et lettres de France

Couverture%20une%20partie_edited.jpg

Quatrième de couverture

 

Jason est mort il y a un an. C’est l’occasion, pour son épouse Lili, sa famille et ses amis d’enfance, de se retrouver afin de se soutenir lors de ce triste anniversaire.

Tandis que les soupçons d’une amie inconnue pleuvent sur la veuve, Lili égrène ses souvenirs qui pourraient bien faire la lumière sur les derniers moments de vie de Jason.

Quelques temps auparavant, Lili avait été soudainement séparée de son ombre. C’est cet événement, hors du commun, qui allait précipiter le destin.

Lili, La première femme de Vitruve est un récit fantastique où les ombres s’incarnent et entrent en concurrence avec leur ancien corps. Mystère, humour, poésie et philosophie s’y choquent et s’entrechoquent.

Génèse du récit

interview du blogueur Jean


Blogueur : Bonjour Madame
Isabel Lavarec : Bonjour
Blogueur : Comment s’est réalisée la genèse du roman fantastique « Lili, la première femme de Vitruve » ?
I.Lav : Je vais distinguer plusieurs étapes dans cette genèse.
Étape 1. Au départ, j’avais le thème. Un couple, Lili et Jason, se sépare et chacun continue sa vie en essayant de donner un sens à sa vie.
Pour cela, il me fallait aller à la source de leurs maux profonds et là j’ai été bloquée.
Blogueur : Les ombres symbolisent ces maux. Comment vous est venue cette idée ?
I.Lav : C’est l’étape 2. Une histoire de plongeurs qui disparaissaient de ma vue m’a fait penser à la fameuse phrase « courir après son ombre » m’a inspirée. J’ai alors imaginé Lili courir après son ombre. Et cette dernière entrant en concurrence avec elle. C’est un bel enjeu, non ? Je me suis bien amusée en l’écrivant.
Blogueur : Vous aviez donc le thème, les ombres pour le fantastique, il vous fallait le contexte.
I.Lav : Étape 3. Le paysage devait être fantasmagorique. Un delta pouvait faire l’affaire avec des lagunes, des parcs à huîtres, une réserve d’oiseaux, la mer pas loin. J’ai rajouté des dunes… J’avais tout sauf que je ne savais pas qui serait le narrateur.
Blogueur : Lili est la narratrice. Vous avez fait un tour de passe-passe, non ?
I.Lav : (rires) Étape 4. Oui. Chacun de mes protagonistes ne pouvait raconter que son histoire et pas celle de l’autre. Comment m’y prendre ? Le décaméron de Boccace m’a inspiré, (ce sont des histoires dans une histoire). J’ai donc fait disparaître Jason en mer. Un an après, amis, frère et épouse se réunissent pour honorer la mémoire du défunt. Lors des veillées, les vies de Lili et de Jason défilent au milieu de considérations sur la vie et la mort.
Blogueur : Ce roman est très agréable à lire, humour, poésie, réflexions philosophiques... Parfois, les ombres m’ont fait penser aux croyances actuelles qui découlent de la physique quantique.
I.Lav : rires. Chacun y voit ce qu’il veut. Ce roman peut se commander partout : en librairie, à amazone, Fnac, Cultura et centre culturel Leclerc.
Blogueur : Je conseille vivement sa lecture. La quête du sens de la vie est une question que nous nous posons tous et toutes. Le chemin à parcourir n’est pas facile, un travail sur soi est nécessaire.
I.Lav : Merci. Au revoir à la prochaine.

Lili, la première femme de Vitruve est un récit fantastique, une histoire d'ombres qui partent, se réincarnent pour mener le lecteur à l'évasion et au questionnement.

Quel sens donner à sa vie ? Deux quêtes, deux chemins différents pour atteindre ce but.

Cette fable traite aussi de l’emprise et de la libération. Chacun de nos héros est amené à dénouer son nœud gordien : une éducation trop puritaine pour Jason, la peur de l’abandon pour Lili.

presse%20lili_edited.jpg
  • Amazon Icône sociale
  • Tumblr sociale Icône
  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook Social Icône
  • White Instagram Icon

© Copyright 2023 by Springfield School. Proudly created with Wix.com