• Isabel Lavarec

Commentaires après la lecture de "Lili ,la première femme de Vitruve"

Mis à jour : oct. 10


Commentaire de Nicole Laratte

"Est-ce seulement un roman fantastique, palpitant à lire comme un policier, nage t’on dans l'irréel, l'onirique, avec des histoires d'ombres et de méduses, des histoires dans l'histoire où chaque narrateur contribue à la construction d'une vision globale de l'univers qu'Isabel ne formalise qu'à la toute fin ?"

Lili, à qui son père dira : "trace le cercle de la vie et place toi bien en son centre" rappelle immédiatement Vitruve, architecte romain et son célèbre dessin annoté par Léonard de Vinci qui lui permettra de déterminer le nombre d'or...

Lili, qui concentre toutes les passions de l'auteure : le bateau, la voile, la navigation, son vieux loup de mer de mari Jean Pierre, sa connaissance des sciences de la nature, des plantes et des parfums, de leur couleur et de leur taux vibratoire, un tableau de Jacques Eitelwein qui construisit des œuvres en s'appuyant sur le nombre d'or...

Lili finira par délivrer son ultime message, une vision quantique du monde à laquelle chaque narrateur apporte sa pierre. Et qu'elle ne dévoile qu'à la fin de ces pages à lire comme une histoire fantastique pas si fantastique que cela...

" Le cosmos pourrait être une structure infinie d'ondes où tout est lié à tout " (ondes lumineuses, olfactives, énergétiques)

" Les ondes font que la vie est un changement de domaines vibratoires et que la mort n'est pas un anéantissement "

Nicole Laratte



  • Amazon Icône sociale
  • Tumblr sociale Icône
  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook Social Icône
  • White Instagram Icon

© Copyright 2023 by Springfield School. Proudly created with Wix.com